Nouveau client ? Profitez de 5% de réduction sur votre commande avec le code NEW5 !

Histoire de la marque Tudor

Publié par Portinot le

Histoire de la marque Tudor

Les montres de luxe se font très appréciées pour compléter une tenue élégante. Si vous êtes adepte du style simple et glamour, les montres Tudor peuvent rehausser allègrement votre silhouette. Cette marque se démarque de ses concurrents par la haute qualité de ses créations. Découvrons ensemble comment Tudor a débuté pour arriver aujourd’hui à sa place de leader du secteur horloger.


Une histoire qui commence en 1926

C’est en 1926 que l’histoire de Tudor commence avec Hans Wilsdorf à l’origine. Ce dernier s’est fait remarquer pour la création d’une marque horlogère en 1908 : Rolex. 18 ans plus tard, notamment en février 1926, il fait déposer la marque « the Tudor ». Ce sera à la maison « Veuve de Philippe Hüther » de diriger l’entreprise. Hans avait pour ambition de lancer une nouvelle marque horlogère qui profiterait de la renommée de Rolex. Sans nuire à la réputation de celle-ci, Tudor a su se déployer de ses ailes. Les premières créations portaient alors à la fois le nom Tudor et Rolex. La marque a toujours trouvé le moyen de montrer que Tudor et Rolex sont liées, mais différentes. Chaque modèle bénéficie ainsi d’un boîtier en forme de tonneau ou rectangulaire, comme certaines Rolex de l’époque.


Les premières montres en 1932

Toutes les premières montres Tudor utilisent les boîtiers et bracelets de Rolex, mais sont également d’une extrême rareté. Elles sont dotées d’un mouvement provenant de fournisseurs extérieurs respectés. Certains modèles des premières créations portent simplement la signature Tudor sur le cadran. Mais il existe quelques rares versions qui indiquent également le nom de Rolex. Cette dernière garantit la qualité technique et esthétique de toutes les montres Tudor. En 1932, un grand nombre de créations Tudor sont livrées en exclusivité à l’entreprise Willis pour le marché australien. La société se charge ensuite de les distribuer dans les meilleures bijouteries du pays, marquant le premier succès de Tudor. Déjà à cette époque, les montres signées Tudor proposent des modèles pour hommes et pour femmes.


Reprise de la marque par Hans Wilsdorf en 1936

Après ce succès en Australie, « Veuve de Philippe Hüther » cède la marque « The TUDOR » à Hans Wilsdorf. Le 15 octobre 1936, Hans devient officiellement le gérant propriétaire de Tudor. Cette même période marque alors l’apparition de la rose de la dynastie des Tudor sur les cadrans des montres. Il s’agit d’un logo qui symbolise l’union de la force, la robustesse et la beauté des lignes de chaque montre. Hans a choisi de l’insérer dans un bouclier pour rendre ses créations encore plus particulières.


La création de « Montres Tudor S.A. en 1946

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Hans Wilsdorf décide de voler de ses propres ailes. Il donne ainsi son essor et son identité à Tudor en créant la société Montres Tudor S.A. le 6 mars 1946. La marque se spécialise dans les montres pour hommes et femmes. Chaque modèle se caractérise alors par les qualités techniques, esthétiques et fonctionnelles de Rolex. Il en est de même pour le service après-vente.


En 1947, le bouclier commence à disparaître du logo, en ne laissant que la rose et le nom de la marque. Ce nouveau logo est conçu pour rehausser l’élégance et le style des montres Tudor. Il est d’ailleurs dessiné finement ou en applique en relief.


Depuis, Tudor est reconnue comme la marque offrant une grande qualité accessible sur le marché. Volant désormais de ses propres ailes, elle fait partie des grands du secteur horloger suisse et mondial. Sa renommée n’est plus à faire avec le succès de ses modèles Heritage. Le design vintage et les inspirations modernes des montres Tudor prouvent que la marque connaît son marché. C’est ce qui fait ce qu’elle est aujourd’hui.

← Article précédent

LIVRAISON GRATUITE

France Métropolitaine

PAIEMENT SÉCURISÉ

VISA, Mastercard, Paypal

SERVICE CLIENT

Disponible 24/7

COMBLÉ

ou Remboursé